Chirurgie mammaire en Tunisie : Techniques

augmentation seins
augmentation seins

Pour réaliser des augmentations mammaires, il existe aujourd’hui plusieurs techniques. La plus répandue consiste à faire poser des implants. Une femme qui trouve ses seins trop petits pourra difficilement mettre un décolleté ou un maillot de bain sans se sentir complexée. Ce problème quotidien peut être résolu grâce à la pose d’implants mammaires.

Le chirurgien vous conseille efficacement sur le choix d’une taille de prothèse, adaptée à votre morphologie, sur sa position (devant ou derrière le muscle pectoral) et sur le choix de l’incision (axillaire, sous mammaire ou aréolaire) selon vos antécédents et la qualité de votre peau. Vous pouvez préférer un sein naturel, en pente douce, ou l’aspect pigeonnant, seins hauts et bien ronds.

Les implants ronds ou anatomiques sont pré-remplis de gel cohésif de silicone. Bien que la durée de vie moyenne des prothèses soit de 15 ans, elles peuvent quelquefois durer à vie, en fonction de la tolérance de chacune. L’implant peut être changé en cas de grossesse, de prise de poids, d’amaigrissement, de désir d’implant plus gros, de coque…

Opération chirurgicale d’augmentation mammaire

L’opération dure 1h30 sous anesthésie générale et nécessite une hospitalisation d’une nuit. La composition, taille, forme et position des prothèses mammaires a été définie avec vous pendant les consultations avec le chirurgien.

Ils sont positionnés par les incisions réalisées sous le bras (voie axillaire), sur l’aréole ou sous le sein. Vous pouvez sortir le lendemain de l’opération. Vous portez un pansement compressif qui maintient les implants en place.

La première semaine, vous pouvez ressentir une gêne, car votre peau et votre muscle pectoral doivent s’habituer au nouveau contenu. Il vous est conseillé de vous arrêter au moins une semaine, cependant aucun arrêt de travail ne sera fourni si votre opération ne vous est pas remboursée par la sécurité sociale.

Évitez les charges lourdes et les efforts physiques pendant un mois. Vous devez porter un soutien-gorge de maintien sans armature jour et nuit pendant le mois qui suit l’opération. Le chirurgien plasticien vous reçoit au bout d’une semaine pour vérifier vos pansements, les cicatrices et l’absence de complication. Puis vous reverrez régulièrement votre chirurgien pour qu’il s’assure de votre bonne cicatrisation et de l’évolution de l’opération.

Comme pour des seins dépourvus d’implants, faites examiner régulièrement votre poitrine par un gynécologue.

La technique de la réduction mammaire

La réduction mammaire a pour but de réduire la poitrine d’une femme devenue trop lourde ou trop grosse (hypertrophie mammaire). Après une grossesse ou à la ménopause, la poitrine d’une femme peut devenir pour elle un handicap et la faire souffrir au quotidien.

reduction mammaire
Réduction mammaire

Une poitrine trop grosse et trop lourde est responsable de douleurs dorsales et peut, à ce titre, être prise en charge par la sécurité sociale.

L’opération est effectuée sous anesthésie générale et dure entre 2h et 2h30. Elle nécessite une hospitalisation d’une nuit. L’aréole mammaire est remontée, et le chirurgien retire au minimum 300g de tissu glandulaire et graisseux par côté.

Évitez le port de charges pendant un mois. Un arrêt de travail de 3 semaines est généralement prescrit. Un soutien-gorge sans armature doit être porté jour et nuit, et le chirurgien traitant vous reçoit régulièrement pour vérifier vos pansements, vos cicatrices et vos résultats.